novembre 2016

WORKSHOP EN FAMILLE

Le 27/11/2016 de 16h à 18h au Palais de Tokyo
Proposé dans le cadre de l’exposition de Tino Sehgal.

workshop_palais_tokyo_maite_alvarez

Le « récit » comme moyen d’archivage, de transmission et d’expansion d’une expérience, à travers l’œuvre de Tino Sehgal.

Alors que l’exposition n’ouvre à aucune production matérielle, captation ou archivage, le récit de l’expérience qui nous est donnée à vivre devient l’unique moyen de transmission de l’œuvre proposée. Le récit de cette expérience fait alors appel à la perception individuelle de l’œuvre, à la mémoire de cette perception et aux moyens d’expressions choisis pour transmettre le souvenir de cette expérience. Ce workshop nous invite à jouer avec tous ces codes, intervenant depuis l’émission du message jusqu’à sa réception.

En utilisant le principe de la rumeur ou du bouche à oreille, nous explorerons la richesse du processus de transmission, par réappropriation, transformation et propagation de l’expérience artistique proposée par Tino Sehgal. Nous expérimenterons comment l’usage de différents médiums tels que le corps, la parole, l’écriture et le dessin peuvent jouer un rôle dans la démultiplication et le rayonnement d’un récit. Nous mettrons en perspective l’expérience même de l’exposition à travers nos corps présents à la matière, au temps et l’espace du Palais de Tokyo.

Incriptions et réservations : Palais de Tokyo

Partager

septembre 2016

Paraboles Chorégraphiques #2

Vernissage de l’exposition le vendredi 30 septembre à 19h00
Exposition — du 30 septembre au 21 octobre au CCNO

La création graphique peut-elle être un support de réflexion et de composition du mouvement ?

C’est la question soulevée par cette exposition qui propose une ouverture sur un processus d’écriture chorégraphique en perpétuel devenir/construction/mutation – cette fois interrogé par le prisme du graphisme et les codes de la mise en page.

Fragments visuels, signes et symboles, matières à composer et jeux allégoriques s’entrelacent pour résonner ensemble de nouvelles vibrations, jalonnant le cheminement d’une pensée artistique complexe depuis la formulation d’un concept jusqu’à la création.

Un voyage qui, traversant le signe et l’image, repousse les frontières de la danse pour dessiner l’espace d’une rêverie, façonner les partitions d’une discipline en métamorphose…

// Paraboles, une performance jouée à deux //
Par tirages aléatoires successifs des cartes Paraboles, les performeurs composent une partition en temps réel qui s’appuie sur des données spatiales, rythmiques et graphiques pour imaginer des états de corps. Ce dispositif implique, de la part de chaque performeur, une disponibilité, une attention mutuelle et une parfaite maîtrise du jeu de cartes de manière à laisser émerger l’improvisation.

Interprètes : Maïte Álvarez & Amandine Chauvidan

// Soirée croisée //
• À 19h : performance & vernissage, suivis d’une discussion et du lancement de l’édition "Dan’dé, un répertoire chorégraphique imaginaire".
• 20 h : projection Danse & Cinéma en parteniariat avec le CND et la Cinémathèque de la danse

Partager

septembre 2016

"Dan’dé" bientôt édité !

Cette édition originale limitée, soutenue par la plateforme Kiss Kiss Bank Bank, reunit le magnifique travail des élèves de l’école du Gliesberg pour la réalisation des images et des textes et, des élèves du Lycée Corvisart-Tolbiac pour le façonnage et la reliure du livre. En cours de fabrication, cet outil poétique, ludique et chorégraphique sera disponible à la vente du 30 septembre au 21 octobre au CCNO.

Pour plus d’information et/ou commander un exemplaire, écrivez-moi : m.maitealvarez@gmail.com

mai 2016

Recherches (Paraboles)

7&8 mai — Le Pont Supérieur, Nantes


Un dispositif performatif fondé sur les règles de composition d’un jeu de cartes propose de questionner l’écriture chorégraphique comme objet même de représentation. Par tirages aléatoires successifs, les joueurs composent une partition en temps réel qui s’appuie sur des données spatiales, dynamiques et graphiques pour imaginer des états de corps dansant. Un duo improvisé se dévoile à mesure que les particules de gestes se juxtaposent et se déploient en une figure plus globale, celle d’un tableau archivé quelques instants, avant la prochaine remise en jeu...

Concept : Maïte Álvarez
Danse : Amandine Chauvidan
Recherches / Workshop : 7 & 8 mai
Lieu : Le Pont Supérieur — Nantes

Partager