• DAN'DE_04
  • DAN'DE_03
  • DAN'DE_02
  • DAN'DE_01
Dan’dé

Édition originale — 50 ex. numérotés et signés — 24 x 33 cm — 20 affiches pliées et reliées — Impression numérique — Textes et images : Imen, Ayoub, Yasar, Lou, Christelle, Jamila, Anas, Abdelkader, Jodie, Maéva, Zina, Anouar, Brayan, Soulayman, Angéla, Guilherme, Hajar, Dalila, Marie Addi, Maïte Alvarez — Strasbourg/Paris 2013-2016

Dan’dé est un dictionnaire chorégraphique ludique qui représente, par l’intermédiaire de l’écriture et du dessin, les figures d’une danse imaginaire. Plus qu’un simple livre, c’est un objet à composition qui se manipule. Sa reliure se démonte, ses pages se déplient et ses signes se déploient dans l’espace, pour nous inviter à expérimenter chaque figure et recomposer d’infinies partitions chorégraphiques. Né d’un processus d’expérimentation autour de la retranscription graphique du mouvement, ce projet a été mené avec 18 élèves de CM1 dans le cadre du Centre de Formation des Plasticiens Intervenants (HEAR).

com­man­der un exem­plaire

Noter la danse, danser la notation

Document de recherche — 13,5 x 21 cm — 44 pages — Impression numérique — Strasbourg, 2013

Comment la notation chorégraphique engage-t-elle à la création ? Telle est la problématique posée dans ce document qui, par une analyse de l’œuvre de plusieurs artistes plasticiens et chorégraphes, cherche à révéler comment cette écriture du mouvement devient un réel processus de création. « [La notation] bouleverse, redéfinit, provoque la danse par la dimension plastique qu’elle engendre : la forme questionne l’espace, l’outil graphique questionne le geste, les procédés numériques questionnent la composition. Elle devient alors une nouvelle matière à danser. »

  • PARABOLES
  • PARABOLES
  • PARABOLES
  • PARABOLES
  • PARABOLES
Paraboles

Jeu de cartes — 8 x 13 cm — 32 cartes, 1 affiche, 1 manuel — Impression numérique, argentique & sérigraphie — Strasbourg, 2012

Paraboles est un jeu de cartes graphique et chorégraphique expérimental composé de trente symboles. Il est divisé en trois familles, matière, espace et temps que le mouvement lie intrinsèquement et simultanément entre elles. Fondé sur le principe d’une écriture visuelle symbolique, il stimule la création chorégraphique en recherchant la qualité vibratoire et sensible du mouvement. En ce sens, chaque signe a été conçu de manière à véhiculer intuitivement l’empreinte des nuances gestuelles qu’il évoque, offrant ainsi au danseur une grande liberté d’imagination et d’improvisation.

Rencontres #

Vidéo — 4 min — Captation numérique — Danse : Amandine Chauvidan — Strasbourg, 2012

Fruit d’une correspondance régulière entre danse et graphisme, cette recherche filmique tend à capter et à révéler la dimension vibratoire du geste à travers les formes fluides que la lumière nous donne à voir. Initiant le travail d’écriture chorégraphique, la lumière pose le cadre scénique, l’ombre révèle les lignes, le geste et le souffle scandent le temps, donnent le rythme.

/   /
Vibration Choré Graphique

Mémoire de recherche — 14,5 x 23 cm — 130 pages — Impression numérique — Strasbourg, 2012

« Loin d’être une expression linéaire, la danse se compose [...], de strates de signes, de gestes et d’émotions, qui dialoguent dans un espace scénique à travers l’espace du corps. La danse, en tant que langage, implique à travers son expression, l’idée de communiquer et d’échanger avec l’autre, qu’il soit danseur, ou spectateur. Cet échange est régi par des flux d’énergies, de fréquences vibratoires dans l’air, qui se multiplient, rebondissent, se fondent, dans un tout harmonieux. On touche ici à une notion fondamentale de la danse, son essence, qui se caractérise par ce que l’on pourrait nommer vibration : un rayonnement sensible et subtil du danseur exprimant son art, une capacité d’émouvoir, de transmettre des sensations. »

Consultation : http://hear.fr/sites/mmc/vibra­tion-chore-gra­phi­que/

  • DANSEGRAPHIE
Sans Titre [Danségraphie]

Affiches — 29,7 x 42 cm — Série de 5 affiches — Impression numérique — Photographies : Wolfgang von Wangenheim, d’après le travail chorégraphique de Germaine Acogny — Strasbourg, 2011

Puisant dans les racines ancestrales et sacrées de la danse, cette série de compositions graphiques est une ébauche primitive d’écriture du geste. Cette mise en forme des codes et symboles véhiculés par les mouvements du corps dans un espace empreint de rituels et de traditions, cherche à raviver les liens entre le matériel et le spirituel, le visible et l’invisible, le réel et le magique.

  • SATURATION
  • SATURATION
  • SATURATION
  • SATURATION
  • SATURATION
  • SATURATION
  • SATURATION
  • SATURATION
Saturation

Performance — 30 min — Animations sur MAX/MSP — Texte, narration et chorégraphie : Alan Payon, Frédéric Touchard — Alain Blesing — Dunkerque, 2014

Saturation est l’œuvre non achevée de quatre artistes en résidence qui décident d’unir leurs pratiques pour inventer une nouvelle forme, mouvante et performative, autour du texte, du corps, du graphisme et de la musique improvisée. Comment nait le désir de créer, coûte que coûte, l’enjeu et la matière à partir de cette rencontre fortuite ?